LES ÉCO WEEK-END - Tendances & shopping

LES ÉCO WEEK-END - VENDREDI 4 AVRIL 2014 Tendances & shopping 

À chacune son sac… 

«Sac à elle» est un nouveau concept de showroom en appartement. L’initiatrice du projet s’appelle Amina Belhassan Alaoui. Elle propose plusieurs lignes de maroquinerie bagagerie & accessoires Ted Lapidus Paris et Jacques Esterel Paris dans un accueil chaleureux et parisien. Découverte.

LES ÉCO WEEK-END - Tendances & shopping

Un appartement plein de sacs, en plein centre-ville de Rabat, au premier étage d’un appartement à l’ancienne de l’Avenue Allal Ben Abdallah. Non, il ne s’agit pas d’un rêve mais bien d’une réalité. Celle d’Amina Belhassan Alaoui qui a décidé, en rentrant de Paris, de proposer une nouvelle façon d’acheter, comme à la maison. Le concept de showroom en appartement est plus raffiné et fin, on se sent plus à l’aise qu’en boutique et on a tout de suite une impression de «chez soi». «Je suis une ancienne du web, j’ai voulu commencer dans le e-commerce parce que c’est l’avenir au Maroc et je me suis dit que j’ajouterai cela à un showroom en appartement à la parisienne pour changer de l’expérience boutique et créer une ambiance chaleureuse comme à la maison», explique l’initiatrice du projet. L’idée est de parcourir les différents modèles pour trouver le sac qui nous ressemble sans le stress et la précipitation que l’on peut trouver en magasin. Amina propose deux marques classes, mais avec des lignes pour les jeunes et moins jeunes, de Ted Lapidus Paris et Jacques Esterel Paris. «Ce sont des marques que je portais à Paris et que je connaissais déjà. Depuis toute jeune, j’ai toujours voulu soit faire du commerce ou du graphisme. Je suis rentrée il y a 6 ans au Maroc avec l’idée de faire du commerce et d’importer». Importer des marques de grands couturiers, pas très connus mais assez pour être reconnus. Des valeurs sûres de qualité et chargées en histoire comme Jacques Esterel, ce personnage de la haute couture des années 50, chanteur et dessinateur, qui a notamment dessiné la robe de mariage de Brigitte Bardot. «Les créateurs ont repris son amour de la musique avec des notes de musique sur des sacs en vernis», confie la maîtresse des lieux, qui pense étendre son commerce au prêt-à-porter. Une brise parisienne a soufflé sur la capitale et cette brise chaleureuse s’appelle «sac à elle».

 

●●● L’idée est de parcourir les différents modèles pour trouver le sac qui nous ressemble sans le stress et la précipitation que l’on peut trouver en magasin.

 

Par Jihane Bougrine